{ background-color: #242e2d; }

Apprendre à bien marketer son offre, avec Nathalie Gilbert

2 Nov 22 | Podcast, Stratégie de partenariats

Comment marketer son offre en s'appuyant sur les acteurs institutionnels et en intégrant des réseaux professionnels pour se faire connaître ?

Si le lecteur ne s’affiche pas, tu peux écouter l’épisode ici.

Mots-clés de l'épisode :
Partir en vacances avec son chien et lui offrir un accueil de qualité, c'est possible grâce à la plateforme emmenetonchien.com créée par Sophie Morche

Apprenez à bien marketer votre offre, avec Nathalie Gilbert

Aujourd’hui je reçois comme invitée Nathalie Gilbert, content et web manager au sein de l’Agence de Développement Touristique des Hautes-Alpes.

Je vous parle souvent de développer votre notoriété en vous appuyant sur les acteurs institutionnels de votre territoire, et en intégrant des réseaux professionnels pour vous faire connaître et surtout être bien identifiés par les partenaires potentiels.

Nathalie va nous présenter certaines missions sur lesquelles les hébergeurs touristiques peuvent s’appuyer lorsqu’ils souhaitent développer leur réseau, et nous dévoilera de super conseils pour marketer son offre de location saisonnière et toucher un public plus large.

Qu’est-ce que l’Agence de Développement Touristique ?

Parmi les acteurs incontournables de la promotion touristique, il y a l’Agence Départementale de Développement Economique et Touristique, plus connue sous son acronyme ADDET.

L’idée avec cet échange est de partager certaines missions de mises en réseau que Nathalie assure au sein de l’Agence de Développement des Hautes-Alpes, et à ce titre, rappeler toutes les missions et les services mis à disposition pour les acteurs du tourisme, et plus précisément, pour les hébergeurs d’un territoire.

Retrouvez l’Agence de Développement des Hautes-Alpes sur les réseaux sociaux sur Instagram, LinkedIn, Facebook et Twitter, et sous le hashtag #myhautesalpes.

Connaître les missions de mises en réseau de l’Agence de Développement des Hautes-Alpes

Peux-tu commencer par nous présenter tes missions principales au sein de l’Agence de Développement des Hautes-Alpes ?

Je travaille dans le domaine de la communication digitale et l’animation de réseaux, je suis amenée à travailler sur l’animation des réseaux sociaux et le contenu web que l’on va proposer.

Je suis également référente du système Apidaé, le premier réseau national d’informations touristiques. De fait, je suis en lien et en soutien technique pour tous les Offices de Tourisme et acteurs institutionnels du département des Hautes-Alpes utilisant ce système, afin que chaque organe de promotion touristique puisse parler le même langage.

Enfin, ma dernière mission consiste à assurer l’animation de notre Club Ambassadeurs.

Peux-tu nous parler en premier du Club Amabassadeurs MyHautesAlpes que vous animez ?

Le Club des Ambassadeurs MyHautes-Alpes est un club ouvert à tous les amoureux du territoire, haut-alpins de coeur ou d’origine, de toutes professions et horizons, qui souhaitent participer à la promotion des Hautes-Alpes.

Notre rôle est d’animer plusieurs actions au sein du Club des Ambassadeurs, afin de permettre aux membres de :

  • partager leur vision des Hautes-Alpes et leurs expériences, notamment au sein d’un groupe privé sur Facebook qui fait la part belle à la promotion du territoire par l’image,
  • recevoir la newsletter trimestrielle afin de rester informés des bons plans et nouveautés du réseau,
  • échanger du contenu et développer leur propre réseau,
  • participer à des temps forts, des rencontres, des ateliers exclusifs avec les autres membres.

Chaque année, on propose des sorties découvertes, où l’on met en avant un lieu, un savoir-faire local, un nouveau concept. La thématique des sorties varie en fonction de nos axes stratégiques prioritaires.

Par exemple, il y a deux ans, nous avons organisé des sorties découvertes autour des plantes, en proposant aux membres de prendre part à la première édition du Festival Terre Sauvage avec des ateliers de reconnexion à la nature. Nous avons aussi partagé un moment privilégié chez Luc Bernard, herboriste et paysan-cueilleur à l’Herbier du Dévoluy, qui a su nous transmettre ses connaissances des plantes sauvages.

 

Tous ces événements sont proposés gratuitement pour apprendre à partager autrement, de partir à la rencontre des acteurs du territoire et ainsi développer son réseau de contacts.

Les événements sont ouverts à tous, dans la limite de 10-15 participants, sur inscription ou en gagnant sa place lors de concours mis en place.

L’animation du Club MyHautesAlpes passe aussi par le concours photos annuel ouvert aux professionnels et amateurs, qui permet aux lauréats d’être mis en avant lors d’une exposition et d’un calendrier. Il s’agit de l’une de nos actions phares pour développer l’attractivité et la notoriété du territoire par l’image.

Concrètement, les hébergeurs d’un territoire peuvent tout à fait prendre part aux actions proposées dans le cadre du Club Ambassadeurs, afin d’élargir avant tout leur réseau :

  • participation au concours photos,
  • proposer et accueillir une sortie découverte pour faire connaître une activité ou son concept, comme par exemple un atelier de cuisine spécifique si l’hébergeur propose une table d’hôtes.

L’objectif du Club est vraiment de partager son amour du territoire avec d’autres passionnés, et d’inviter à consommer les Hautes-Alpes et être ainsi prescripteur de son territoire.

Quelle est la différence avec le Club Pro que vous animez également ?

Le Club Pro est dédié à la clientèle Groupes et Affaires, et composé de professionnels du territoire dont les centrales de réservation, des hôteliers, des prestataires d’activités et d’agences de voyage réceptives, dont la mission est de travailler de concert pour définir un plan marketing annuel. Les membres vont mettre en place un plan d’actions pour partir à la rencontre de cette clientèle, avec une présence sur des Salons de comités d’entreprises par exemple.

Il s’agit d’un Club privé où certains pré-requis sont exigés pour pouvoir coller au plus près des attentes de cette clientèle Affaires.

Pour les hébergeurs, il s’agit par exemple :

  • d’avoir une capacité d’accueil de 20 personnes minimum,
  • de proposer des prestations avec un certain niveau de confort exigé,
  • d’avoir une salle de travail différente de la salle de restauration avec un accès Wi-Fi haut débit, ou d’avoir des infrastructures à proximité accessibles à pied,
  • d’être en capacité de fournir des packages avec des activités proposées par des prestataires partenaires par exemple.

L’adhésion annuelle au Club Pro est de 400€/an.

Tu es également référente APIDAE, peux-tu présenter de manière très simple cet outil et ce qu’il peut apporter aux hébergeurs ?

Plus qu’un simple outil, Apidaé est le premier réseau national d’informations touristiques. Il permet à chaque territoire de garder la maîtrise de ses données touristiques, de les enrichir et de les mettre au service de ses stratégies.

Actuellement, ce sont les Offices de Tourisme qui sont en charge de l’animation de leur système d’information touristique. Cela signifie qu’ils saisissent eux-mêmes les différentes offres d’hébergement disponibles sur leur territoire, les activités proposées, l’agenda des temps forts, l’offre de restauration, etc. A l’échelle des Hautes-Alpes, 100% des Offices de Tourisme sont reliés par le système Apidaé, mais également d’autres acteurs comme les parcs et les communautés de communes.

Pour les hébergeurs touristiques, avoir une fiche détaillée sur le réseau Apidaé est un moyen de visibilité complémentaire. L’offre d’hébergement peut être réellement qualifiée : au plus l’offre est qualifiée, au plus elle a de la valeur et peut se retrouver afficher sur divers sites d’informations touristiques.

La force du réseau Apidaé est de permettre de décupler sa visibilité. En moyenne, une fiche détaillée va être utilisée sur 13 supports digitaux transversaux, à l’échelle locale, régionale ou même nationale. Il s’agit généralement d’une remontée d’informations visible sur les sites de l’Office de Tourisme, de l’Agence de Développement Touristique, du Comité Régional du Tourisme, de sites thématiques, en version web et papier.

Pour exemple, le site du Parc National des Ecrins utilise le réseau Apidaé afin d’offrir à ses visiteurs une expérience complète sur son site, avec la mise en avant des POI (points d’intérêts) comme les hébergements, activités et restaurations disponibles à proximité des sentiers de randonnées.

En résumé, pour un hébergeur touristique, être visible avec sa propre fiche détaillée sur Apidaé est un outil de visibilité complémentaire. Le marketing de l’offre est donc un élément essentiel pour donner de la valeur à cette fiche. Ne pas hésiter à se rapprocher de son Office de Tourisme pour justement bien travailler la mise en avant de son offre de location touristique.

Une troisième thématique que j’aime particulièrement, c’est la création du Bureau d’Accueil des Tournages (BAT).
Peux-tu nous expliquer de quoi il s’agit et comment cela peut-il s’intégrer dans la stratégie de visibilité d’un hébergeur touristique ?

Le Bureau d’Accueil des Tournages est soutenu par la Région Sud et regroupe les territoires des Hautes-Alpes (05) et des Alpes de Haute-Provence (04).

Ce bureau propose des services gratuits d’information et d’assistance aux sociétés de production audiovisuelle, comme :

  • la recherche de décors et de lieux de tournage,
  • l’organisation de repérages,
  • l’accueil des équipes de tournage et la mise en place d’un soutien logistique sur place,
  • la mise à disposition de fichiers de professionnels et de prestataires locaux.

Dans le cadre de sa stratégie de visibilité, l’hébergeur peut s’inscrire dans cette démarche de deux manières distinctes :

  • en proposant de louer son hébergement comme décor de tournage, en s’inscrivant gratuitement sur le site locations.filmfrance.net et être ainsi référencé dans les bases de données consultées par plus de 3000 professionnels de l’audiovisuel,
  • accueillir l’équipe de tournage en s’engageant à respecter un cahier des charges spécifique : servir le petti-déjeuner tôt le matin, mettre un bureau à disposition avec une bonne connexion Wi-Fi, s’adapter aux contraintes du tournage.

Encore une fois, il s’agit d’un autre moyen de développer son réseau, de se faire connaître et de porter à la connaissance du Bureau d’Accueil des Tournages de son offre d’hébergement.

Comment un hébergeur peut-il entrer en contact avec son Agence de Développement territoriale ?
Est-ce que tous les départements fonctionnent de la même façon ?

Non, tous les départements ne proposent pas les mêmes missions d’accompagnement à leurs socioprofessionnels du territoire. Le plus simple est de prendre contact directement avec son Agence de Développement afin d’être redirigé vers les bonnes personnes en fonction de sa demande.

Encore un immense merci à toi Nathalie d’être venue nous présenter certaines des missions de l’Agence de Développement, et surtout d’avoir rappelé l’importance capitale des mises en réseau pour gagner en visibilité et en notoriété sur son territoire.

Mes conseils pour booster votre visibilité et notoriété, acquérir de nouveaux clients et les fidéliser

hello, moi c’est Yen 🤓

Après avoir créé ma première entreprise de conseil en marketing digital en 2010, je décide en 2018 de rejoindre l’Office de Tourisme du Dévoluy en tant que community manager (CM comme on dit). En 2022, l’appel de l’entrepreneuriat devient trop fort, alors c’est reparti pour une nouvelle aventure !

Ma vocation avec ce blog et le podcast qui l’accompagne : aider les hébergeurs touristiques, professionnels et particuliers, à booster leur visibilité et leur taux de réservation grâce à des conseils faciles à mettre en action.

discutons en live

Tu veux plus de contenus pour

  • Créer du contenu dans la durée

  • Développer ton personal branding

  • Booster ta visibilité grâce aux influenceurs

  • Construire des partenariats qui ont du sens

    1h pour booster ta stratégie

    Je te propose une séance d’1h en visio pour booster ta stratégie et oser passer à l’action.

    Tu repartiras avec un plan d’actions concret à mettre en place.

    Ces épisodes pourraient aussi te plaire

    Emmenetonchien.com la plateforme du tourisme dog-friendly

    "Prouve-moi que l'on peut partir facilement en vacances avec un chien et on pourra en adopter un". C'est le défi que lui a lancé son mari il y a plus de 10 ans lorsque Sophie Morche rêvait d'adopter un labrador. En cherchant très vite sur le web, Sophie réalise que...

    Le tourisme social et solidaire avec Parents Vacances

    J'ai le plaisir de participer pour la première fois à l'événement Podcasthon, un rassemblement de plusieurs centaines de podcasts francophones. En 2024, ce sont plus de 450 podcasteurs attendus durant la semaine du 25 au 31 mars. L'objectif ? Faire la promotion de...

    A propos de moi

    Je suis Yen Bui, formatrice en marketing touristique et hôte du podcast Actions/Réservations.

    J’aide les professionnels du tourisme à devenir acteurs du développement de leur territoire 🇫🇷

    Cet épisode t'a plu ?

    Abonne-toi à ma newsletter 💌 pour recevoir chaque lundi des contenus exclusifs et une dose d’inspiration pour développer ta communication émotionnelle.
    En t’abonnant tu auras accès à tous mes bonus gratuits 🎁