{ background-color: #242e2d; }

7 conseils pour apprendre la photographie culinaire avec Mélanie Rousselle

25 Oct 23 | Création de contenus, Podcast, Réseaux sociaux

Comment donner envie de consommer vos contenus ? Voici 7 conseils pour apprendre la photographie culinaire avec Mélanie Rousselle.

Si le lecteur ne s’affiche pas, tu peux écouter l’épisode ici.

Mots-clés de l'épisode :
Partir en vacances avec son chien et lui offrir un accueil de qualité, c'est possible grâce à la plateforme emmenetonchien.com créée par Sophie Morche

7 conseils pour apprendre la photographie culinaire

Révélez votre créativité en photographie culinaire !

Mélanie Rousselle, plus connue pour son blog lesrecettesdemelanie.com nous livre ses meilleures astuces pour des photos culinaires époustouflantes !

Techniques, astuces et équipement : la photographie culinaire n’aura plus aucun secret pour vous après cet épisode.

Vous aurez ainsi toutes les clés pour mettre en valeur vos buffets de petit-déjeuner, vos plats concoctés avec amour si vous avez une activité de table d’hôtes, mais aussi pour mettre à la une vos restaurants favoris.

Invitée du jour : Mélanie Rousselle du blog lesrecettesdemelanie.com

Comment donner envie aux personnes qui nous suivent de s’arrêter un moment pour lire nos contenus ? Comment réussir à capter leur attention en une seule seconde ?

Pour répondre à ces questions, j’ai le plaisir de recevoir sur le podcast Mélanie Rousselle, plus connue pour son compte Instagram et son site web éponyme “Les recettes de Mélanie”. Au travers de son parcours, vous découvrirez la place importante qu’a pris la photographie culinaire dans sa vie professionnelle.

Mélanie nous partagera sa vision du “pouvoir de la photographie” et 7 conseils concrets pour apprendre la photographie culinaire chez soi ou au restaurant.

Dans cet épisode on parle de techniques photos, d’angles de prises de vue, de matériel et d’accessoires pour donner envie de “manger avec les yeux”.

Si vous aussi vous cherchez à réaliser des photos culinaires qui donnent l’eau à la bouche pour votre compte Instagram, Mélanie propose également une formation pour apprendre la photographie culinaire avec son smartphone.

Suivez Mélanie sur Instagram · YouTube · LinkedIn et son site web

L’importance de la photographie culinaire: manger avec les yeux

A l’origine j’étais ingénieure en génie industriel, un métier que j’ai exercé pendant 12 ans. En parallèle de mon métier, j’ai lancé un blog de cuisine sous le nom « Les recettes de Mélanie » pour partager ma passion de la cuisine. A l’époque, j’illustrais mes articles avec des photos prises avec mon appareil photo compact.

Très vite, j’ai compris en voyant les blogs culinaires existants, que la photo était vraiment primordiale dans ce milieu. La photo donne la possibilité de “manger avec les yeux”.

Après avoir reçu en cadeau un appareil photo reflex, je me suis formée pour apprendre les techniques de photographie culinaire. A l’époque c’était uniquement des ressources en anglais.

Après m’être formée sur le tas, je me suis découverte une véritable passion pour la photographie culinaire.

Puis j’ai commencé à être contactée par des marques pour créer des recettes avec de la création de photos culinaires. Et c’est à partir de ce moment que j’ai compris que j’allais en faire une activité.

Est-ce que c’est à ce moment que tu as décidé de créer ton entreprise ?

J’ai créé ma micro-entreprise en mai 2018 puis suite au confinement, je suis passée à temps plein fin 2021. J’ai créé à ce moment-là mes premières formations en ligne et en présentiel.

J’ai vu une explosion en formations de photo culinaire proposées par d’autres photographes culinaires, qui proposaient cette prestation en annexe de leur activité.

Pour ma part, j’ai eu très vite cette volonté de réaliser 50% de mon activité en formations. C’est ce qui m’a poussée à créer mon organisme de formation certifié Qualiopi, une école de formation en photographie et vidéo culinaire.

Les apprenants sont soit des amateurs, mais aussi des blogueurs et créateurs de contenus culinaires, des restaurateurs, des marques food, ou tout autre passionné de natures mortes.

7 conseils pour apprendre la photographie culinaire chez soi ou au restaurant

L’importance de la lumière naturelle

Le point le plus important, ça va être la lumière. Mon premier conseil : on n’utilise surtout pas le flash de son appareil photo, de son téléphone, on éteint toutes les lumières à la maison.

Pour la photo culinaire, il faut vraiment éviter la lumière artificielle (des ampoules domestiques) parce qu’elle va avoir une teinte soit chaude (donc jaune) ou au contraire froide (teinte bleue), qui ne donne pas un effet naturel.

Donc idéalement, on utilise la lumière naturelle. Si on peut, on se place le plus proche possible de la fenêtre ou dehors, mais on va utiliser plutôt une lumière douce. C’est ce qui sera le plus facile à maîtriser quand on débute. La lumière douce, ça va vraiment créer quelque chose de flatteur pour le sujet.

La lumière, c’est vraiment le point qui fait pour moi 70 % du travail.

Faire attention à l’angle de prise de vue

Le choix de l’angle de prise de vue va vraiment dépendre de notre sujet. Si on veut montrer par exemple une table de buffet, on peut prendre une photo vue de dessus pour montrer l’intégralité de la table, ce qui n’est pas toujours évident.

Si on a un sujet qui est plus haut que large, par exemple un pot de confiture, un burger ou je ne sais pas quelque chose de plus haut, on pourra utiliser plutôt un angle de face.

Et au contraire, si le sujet est plat comme une crêpe ou une tarte, plutôt un angle vue de dessus. Et puis si on veut montrer à la fois le devant du sujet et le dessus, l’idéal ce serait d’avoir son appareil photo ou son téléphone incliné pour pouvoir montrer les deux.

Eviter de centrer son sujet

Ça c’est l’erreur des débutants. Souvent on va mettre son sujet en plein milieu. Quand on fait un portrait aussi, on met le sujet en plein milieu, ce qui n’aura plus d’intérêt quand on va décentrer son sujet. Donc là, ce que je conseille aux personnes, si elles prennent leur photo avec leur téléphone, ça va être d’activer la grille des tiers.

La grille des tiers fait partie de la composition de la règle des tiers, qui est la règle de composition la plus couramment utilisée en peinture, au cinéma, en photographie, et qui consiste à placer son sujet soit sur une des lignes qui apparaît sur la grille, soit sur un des points d’intersection, et donc finalement à décentrer son sujet.

Et c’est ce qui permet d’avoir quelque chose d’un peu plus intéressant qu’un sujet mis au milieu. C’est ce qui donne de la profondeur.

Votre audit marketing offert ©yenbui.fr

La prise de photos au restaurant

Alors effectivement, la photo au restaurant c’est plus complexe, il y a beaucoup plus de contraintes.

L’idéal, c’est d’aller prendre ses photos lors du déjeuner, donc d’éviter les dîners. Pourquoi ? Parce qu’on aura peut être plus accès à la lumière naturelle en se mettant proche d’une fenêtre par exemple, et encore une fois à la lumière naturelle, ça fait le gros du boulot.

Utiliser une application de retouche photo

Je conseille aussi d’utiliser une application de retouche pour faire en sorte que la photo ressemble le plus possible à ce qu’on a vu dans la réalité, et qu’elle soit un peu améliorée. Pour moi, c’est vraiment l’étape finale de la photo.

Et du coup, quand on prend ces photos en lumière artificielle, une lumière que l’on ne maîtrise pas, ça va être d’utiliser la balance des blancs sur l’application de retouche.

Humaniser ses photos

Ajouter une touche d’humain sur ses photos peut être très intéressant. Même quand on fait ses photos à la maison, ajouter une touche d’humain, ça humanise vraiment la photo et ça permet aux gens de se mettre à la place de la personne qui prend les photos. Ça rend les choses beaucoup plus vivantes, donc c’est toujours intéressant.

Un conseil : on évite de faire apparaître les visages, que ce soit les visages des serveurs ou des autres clients, mais juste les mains.

Le côté humain ou le côté action, c’est quelque chose que j’aime beaucoup dans mes photos parce que je sais que ça plaît aussi plus aux gens, grâce au côté immersif finalement, surtout au restaurant.

Demandez au restaurateur de jouer le jeu

Je conseillerais d’aller voir la personne responsable du restaurant en lui expliquant pourquoi vous faites des photos. Présentez-vous, dites-lui que vous avez un gîte ou une chambre d’hôtes à côté. N’hésitez pas à parler de votre blog sur lequel vous partagez vos bonnes adresses.

A mon sens il n’y a que du positif à en parler au restaurateur et ça peut l’inciter à se renseigner sur votre activité, et peut-être vous recommander à des touristes ou à des clients qui sont dans le coin. Donc ça peut être aussi l’occasion de faire une collaboration, d’échanger des cartes de visite ou des flyers. 

Le matériel indispensable pour démarrer la photo culinaire

Je dis toujours que ce n’est pas le matériel qui fait le photographe.

Alors je vais reparler de la lumière, mais j’insiste beaucoup dessus. Pour moi, c’est vraiment primordial.

À partir du moment où on a une bonne lumière, on peut faire des belles photos, peu importe le matériel, même avec son téléphone. Donc en fait, le matériel finalement, c’est celui que l’on a déjà.

Je trouve que la photo culinaire est très accessible. Parce qu’avec son téléphone, avec la vaisselle que l’on a à la maison, on peut déjà faire de chouettes choses.

En termes de vaisselle et d’accessoires, parce que c’est aussi un point important, notamment quand on est chez soi, c’est tout ce qui touche au stylisme culinaire. L’important, si on peut, c’est d’utiliser plutôt des accessoires mats que brillants. Typiquement, le bois est une matière mate, tout comme le grès ou la céramique.

Mon conseil : n’hésitez pas à aller chiner des couverts anciens, de la vaisselle ancienne dans les brocantes ou chez Emmaüs.

Les formations en photographie culinaire de Mélanie

Je propose plusieurs formations en photographie culinaire sur mon site. Une nouvelle formation à venir est prévue en fin d’année.

Un immense merci à toi Mélanie d’avoir bien voulu nous partager tes meilleurs conseils pour apprendre à réaliser des photos culinaires qui attirent l’oeil et donnent envie d’en savoir plus.

D’autres articles dans la même thématique

Rejoignez la news dédiée aux hébergeurs touristiques

Abonnez-vous à ma newsletter 💌

et recevez votre cadeau de bienvenue !

Vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Mes conseils pour booster votre visibilité et notoriété, acquérir de nouveaux clients et les fidéliser

hello, moi c’est Yen 🤓

Après avoir créé ma première entreprise de conseil en marketing digital en 2010, je décide en 2018 de rejoindre l’Office de Tourisme du Dévoluy en tant que community manager (CM comme on dit). En 2022, l’appel de l’entrepreneuriat devient trop fort, alors c’est reparti pour une nouvelle aventure !

Ma vocation avec ce blog et le podcast qui l’accompagne : aider les hébergeurs touristiques, professionnels et particuliers, à booster leur visibilité et leur taux de réservation grâce à des conseils faciles à mettre en action.

discutons en live

Tu veux plus de contenus pour

  • Créer du contenu dans la durée

  • Développer ton personal branding

  • Booster ta visibilité grâce aux influenceurs

  • Construire des partenariats qui ont du sens

    1h pour booster ta stratégie

    Je te propose une séance d’1h en visio pour booster ta stratégie et oser passer à l’action.

    Tu repartiras avec un plan d’actions concret à mettre en place.

    Ces épisodes pourraient aussi te plaire

    Emmenetonchien.com la plateforme du tourisme dog-friendly

    "Prouve-moi que l'on peut partir facilement en vacances avec un chien et on pourra en adopter un". C'est le défi que lui a lancé son mari il y a plus de 10 ans lorsque Sophie Morche rêvait d'adopter un labrador. En cherchant très vite sur le web, Sophie réalise que...

    Le tourisme social et solidaire avec Parents Vacances

    J'ai le plaisir de participer pour la première fois à l'événement Podcasthon, un rassemblement de plusieurs centaines de podcasts francophones. En 2024, ce sont plus de 450 podcasteurs attendus durant la semaine du 25 au 31 mars. L'objectif ? Faire la promotion de...

    A propos de moi

    Je suis Yen Bui, formatrice en marketing touristique et hôte du podcast Actions/Réservations.

    J’aide les professionnels du tourisme à devenir acteurs du développement de leur territoire 🇫🇷

    Cet épisode t'a plu ?

    Abonne-toi à ma newsletter 💌 pour recevoir chaque lundi des contenus exclusifs et une dose d’inspiration pour développer ta communication émotionnelle.
    En t’abonnant tu auras accès à tous mes bonus gratuits 🎁