{ background-color: #242e2d; }

Diversifier son offre touristique avec un hébergement insolite

3 Mai 23 | Personal branding, Podcast

Diversifier son offre touristique avec un hébergement insolite ? L'exemple avec Marie et son projet de tiny house en Provence.

Si le lecteur ne s’affiche pas, tu peux écouter l’épisode ici.

Mots-clés de l'épisode :
Partir en vacances avec son chien et lui offrir un accueil de qualité, c'est possible grâce à la plateforme emmenetonchien.com créée par Sophie Morche

Diversifier son offre touristique avec un hébergement insolite

Vous la connaissez déjà en tant que propriétaire du Mas des Ecoliers puisque Marie était la première propriétaire de gîte que j’ai reçue sur le podcast ! Depuis, Marie a également créé son activité de conciergerie sous le nom Soleù Provence, ouvert son mas en chambre d’hôtes, et plus récemment, s’est lancée dans un projet de tiny house sur le terrain du Mas des Ecoliers.

C’est à propos de ce dernier projet que nous avons eu l’idée d’enregistrer cet échange, pour mettre en lumière la stratégie marketing spécifique à un hébergement insolite. Mais plus encore, j’étais curieuse de savoir combien de projets encore Marie avait sous son chapeau !

Je ne vous en dis pas plus, et laisse place à ce nouvel échange avec Marie.

Suivez le lancement de la tiny house de Marie sur son compte Instagram @latelier_tinyhouse

Depuis notre première interview en août dernier, il s’en est passé des choses ! Et si on commençait par un feedback de la fin d’année 2022 ?

Effectivement, j’ai ouvert la location de la maison en chambres d’hôtes avec petit-déjeuner, cela permet de bien compléter l’offre et remplir le calendrier de réservations en basse saison.

J’ai également créé ma société pour proposer des prestations de conciergerie avec Soleù Provence, mais également d’accueillir des entreprises. Je peux ainsi proposer des formules clés en main avec petits-déjeuners, activités de team building, restauration sur place, …

Et le projet chaud du moment, c’est le lancement d’une nouvelle tiny house.

    Diversifier son offre avec un hébergement insolite : la tiny house

    Le concept de tiny house est très en vogue depuis quelques années. Qu’est-ce qui t’a poussé vers ce type d’habitation en particulier ?

    Ce qui m’attirait dans ce projet de tiny house, c’est avant tout son éco-conception : que ce soit au niveau de la fabrication ou du sourcing du bois, la tiny house correspond totalement à nos valeurs d’éco-responsabilité.

    Pour rappel, on essaie d’appliquer au quotidien au sein du Mas des Ecoliers des gestes éco-responsables : produits d’entretien, gestion des déchets, achat de produits bio et en vrac, etc.

    Même si l’habitat de la tiny house est complètement différent, on a voulu aller encore plus loin dans le concept d’éco-responsabilité, puisqu’on a installé des panneaux solaires et des toilettes sèches.

    J’aime vraiment le côté épuré et minimaliste de la tiny house, le design nordique m’a toujours plu.

    En terme de localisation, sur un hectare de terrain que nous possédons, il y a une partie privée et la partie dédiée au mas (environ 5000 m2). La partie locative sera divisée elle-même en deux, donc au final, un quart du terrain sera alloué au projet de tiny house.

    Il y a eu un gros travail de fait sur la végétalisation afin de scinder les deux espaces locatifs afin qu’ils aient des accès totalement indépendants.

    De la même manière, la piscine dédiée au Mas des Ecoliers reste privée au gîte, c’était vraiment notre souhait de garder cette proposition de valeur. On veut que nos vacanciers profitent pleinement de leurs espaces, dont la piscine qui est une pièce maîtresse des vacances en période estivale notamment.

    De ce fait, nous avons développé pour la tiny house un projet spécifique inspiré des Etats-Unis : un concept de cuve qui servait à nourrir le bétail qui sera remplie d’eau.

    Proposer un hébergement au coeur de la nature conçu et fabriqué en local

    Je cherchais en priorité des fabricants français, qui conçoivent et fabriquent en France avec du bois français. J’ai contacté 4 fabricants et j’ai été séduite par Plume Habitat qui avait en plus l’avantage d’être tout près de chez moi. Pour le suivi de la conception c’était très appréciable.

    Le fabricant Plume Habitat est situé dans les Alpes de Haute-Provence, à seulement 1h10 du Mas des Ecoliers, donc on est sur de la fabrication hyper locale. Il source tout son bois localement.

    Je souligne la qualité de fabrication au passage, car il travaille tout seul et j’ai eu plaisir à co-concevoir ce projet de tiny house avec lui.

    La tiny house compte 16m2 : on a volontairement choisi de rester en plain-pied et ne pas créer d’étage pour éviter le vis-à-vis et surtout ne pas installer de climatisation. Pour rester dans une logique éco-responsable, on a privilégié les ouvertures pour favoriser la circulation de l’air. Un ventilateur sera installé également.

    Elle se compose également d’une cuisine équipée au gaz (pour ne pas tirer toute l’électricité produite par les panneaux solaires), d’une salle de douche et de toilettes sèches haut de gamme.

    Suivez les réalisations de tiny houses de Plume Habitat sur son compte Instagram @plumehabitat.

    Est-ce que selon toi, il y a un profil de vacanciers spécifique pour ce type d’offre ?

    On va avoir 2 types de vacanciers :

    • Le premier, ce sont toutes les familles qui souhaitent venir au Mas des Ecoliers à 14 personnes. Aujourd’hui le mas est configuré pour accueillir 12 personnes. L’offre complémentaire de la tiny house va ainsi permettre d’augmenter la capacité d’hébergement.
      Pour les accueils de stages ou de séminaires, cela permet aussi d’accueillir plus de personnes qui souhaitent avoir des chambres individuelles, car elles ne se connaissent pas forcément.
    • Le deuxième type de profil, plus classique, ce sont les couples sans enfants.
      J’avais d’ailleurs commandé une étude de marché auprès du cabinet Alliances, spécialisé en développement touristique avec une branche hébergements insolites.

    L’étude révèle qu’il y a 2 profils de personnes qui réservent ce type d’hébergement : les femmes entre 35-45 ans et les hommes entre 25-35 ans.

      En résumé, l’offre de la tiny house vient répondre à 2 besoins : augmenter la capacité d’hébergement du Mas des Ecoliers en passant de 12 à 14 personnes sans avoir besoin d’engager de lourds travaux d’extension, et diversifier son offre touristique avec un hébergement insolite, qui appelle une clientèle différente.

      Quels sont les axes de communication que tu comptes utiliser pour attirer cette clientèle ? As-tu prévu de créer un compte Instagram indépendant ?

      La clientèle principale étant celle du Mas des Ecoliers, je vais avant tout m’appuyer sur la communication que j’ai déjà instauré et sur la communauté Instagram que j’ai déjà acquise pour cette formule de gîte kids friendly. Je vais compléter la communication sur mon site web avec une page dédiée.

      Pour tout ce qui est plateformes de réservation en ligne, j’ai identifié des plateformes spécialisées en hébergement insolite, plus spécifiques, comme abracadaroom ou moovweek.

      Et concernant le nom de la tiny house : celle-ci s’appellera « L’atelier », en lien avec son style déco. On a en effet installé une très grande verrière type atelier, pour faire écho à la baie vitrée du Mas des Ecoliers.

      Votre audit marketing offert ©yenbui.fr

      Quelle est ta stratégie pour lancer la tiny house ?

      J’ai prévu une inauguration, en présence de monsieur le Maire. Comme pour beaucoup, les concepts de tiny house restent encore vagues, ils n’en ont jamais vu. L’arrivée de mon projet dans la commune a permis de lever beaucoup de questions en termes d’urbanisme, c’est la raison pour laquelle monsieur le Maire a tenu à venir découvrir le projet fini.

      Et concernant la stratégie de visibilité, tu commences à me connaître, j’ai fait appel à des influenceuses locales. Ce ne seront pas les mêmes influenceuses, qui n’ont pas le même style de vie.

      J’ai déjà 2 ou 3 influenceuses qui vont venir dans les mois qui vont suivre le lancement de la tiny house. On prévoit même l’organisation d’un jeu-concours avec en lot un séjour complet à gagner, comprenant l’hébergement, un repas gastronomique, et une activité à découvrir.

      On est sur des durées de séjour plus courtes qu’en gîte. Les personnes qui viennent séjourner en tiny house ne viennent pas forcément de très loin. Une des influenceuses sélectionnées habite d’ailleurs tout près de chez moi, à 5km.

      Séjourner en tiny house c’est avant tout vivre une expérience insolite le temps d’un week-end ou d’un court séjour. On recherche le dépaysement. Parfois, on a envie de profiter pleinement du lieu où l’on séjourne, sans forcément aller visiter les alentours. Les vacances c’est avant tout se reposer après tout.

      Pour les photos, je vais de nouveau faire appel à mon amie photographe qui habite pas loin de chez moi, pour pouvoir les exploiter sur le site web et sur les réseaux comme je le fais déjà avec le mas.

      Enfin, nous avons décidé avec le fabricant de la tiny house de créer un dossier de presse, et de prendre notre bâton de pèlerin pour contacter tous les médias locaux généralistes et spécialisés. On a ciblé de la presse déco, voyage et artisanat.

      👉🏻 Pour aller plus loin sur ce sujet : l’article « Créer son plan média pour booster sa notoriété »

      Encore un immense merci à toi Marie d’avoir bien voulu nous partager en toute transparence, encore une fois, tes projets ! Je découvre en toi une serial entrepreneure, je ne doute pas te recroiser à nouveau sur le podcast dans quelques mois !

      Mes conseils pour booster votre visibilité et notoriété, acquérir de nouveaux clients et les fidéliser

      hello, moi c’est Yen 🤓

      Après avoir créé ma première entreprise de conseil en marketing digital en 2010, je décide en 2018 de rejoindre l’Office de Tourisme du Dévoluy en tant que community manager (CM comme on dit). En 2022, l’appel de l’entrepreneuriat devient trop fort, alors c’est reparti pour une nouvelle aventure !

      Ma vocation avec ce blog et le podcast qui l’accompagne : aider les hébergeurs touristiques, professionnels et particuliers, à booster leur visibilité et leur taux de réservation grâce à des conseils faciles à mettre en action.

      discutons en live

      Tu veux plus de contenus pour

      • Créer du contenu dans la durée

      • Développer ton personal branding

      • Booster ta visibilité grâce aux influenceurs

      • Construire des partenariats qui ont du sens

        1h pour booster ta stratégie

        Je te propose une séance d’1h en visio pour booster ta stratégie et oser passer à l’action.

        Tu repartiras avec un plan d’actions concret à mettre en place.

        Ces épisodes pourraient aussi te plaire

        Emmenetonchien.com la plateforme du tourisme dog-friendly

        "Prouve-moi que l'on peut partir facilement en vacances avec un chien et on pourra en adopter un". C'est le défi que lui a lancé son mari il y a plus de 10 ans lorsque Sophie Morche rêvait d'adopter un labrador. En cherchant très vite sur le web, Sophie réalise que...

        Le tourisme social et solidaire avec Parents Vacances

        J'ai le plaisir de participer pour la première fois à l'événement Podcasthon, un rassemblement de plusieurs centaines de podcasts francophones. En 2024, ce sont plus de 450 podcasteurs attendus durant la semaine du 25 au 31 mars. L'objectif ? Faire la promotion de...

        A propos de moi

        Je suis Yen Bui, formatrice en marketing touristique et hôte du podcast Actions/Réservations.

        J’aide les professionnels du tourisme à devenir acteurs du développement de leur territoire 🇫🇷

        Cet épisode t'a plu ?

        Abonne-toi à ma newsletter 💌 pour recevoir chaque lundi des contenus exclusifs et une dose d’inspiration pour développer ta communication émotionnelle.
        En t’abonnant tu auras accès à tous mes bonus gratuits 🎁